Rewind Friday #159

En cette journée internationale des droits de la femme, il me semble normal de vouloir mettre en avant des artistes féminins qui ont profité de leurs œuvres pour défendre ces droits. Par exemple, bien avant que la sphère médiatique se réveille avec #MeToo, le groupe de No Wave Bush Tetras parlait du droit de marcher dans la rue sans se faire harceler. En 1980,
Cynthia Sley scandait qu'elle ne voulait plus marcher dans la rue tellement il y a trop de mecs qui lui donnaient la chair de poule. Sentiment que beaucoup de femmes semble encore malheureusement partager 39 ans plus tard.

Retour en 1980 avec "Too Many Creeps" de Bush Tetras.

Commentaires