Top 2017 des EP, K7 et Splits

Beak>

Sex Music

7//
Même avec l'un des membres fondateurs parti, Beak> reste égal à lui-même comme le prouve cet excellent morceau composé avec le nouveau membre du groupe. "Sex Music" est un morceau lancinant, plus pop que ce que le groupe nous avait habitué mais ça reste au-dessus du panier. Je signale tout de même que la Face-B propose un remix par Will Buttler, le chanteur de Aracade Fire. J'aime pas les remixes et ils me le rendent bien.

Pabst / Austiti

Split

6//
D'un côté nous avons un groupe allemand d'indie rock très influencé par le mouvement grunge, de l'autre nous avons l'expérimentation musicale de deux artistes talentueux•euses, Louis Jucker et Emilie Zoé, au milieu il y a ce split gravé sur un joli vinyl avec une jolie pochette et deux chansons qui donnent le sourire. C'est crade et beau en même temps, j'aime passer 10 minutes à écouter ce disque.

No Sister / Bitumen

Split Cassette

5//
L'Australie regorge de groupes assez fabuleux et qui passent souvent inaperçus chez nous. J'ai découvert cette année No Sister grâce à l'ami Thierry de Noise'R Us et, par ce fait, cette cassette que le groupe de noise à la Sonic Youth partage avec Bitumen qui fait plutôt du post-punk bruitiste. Dommage que le son du premier groupe ne rende pas hommage aux compositions. En revanche, le second groupe a vraiment le son crade qu'il souhaite et c'est rudement bien !

Tongue Party / USA Nails

Split

4//
Je crois qu'on pourrait résumer ce split entre les américains de Tongue Party et les anglais de USA Nails en le présentant comme deux visions différentes de bordel sonore organisé. C'est simple, le groupe de Minneapolis déblaye tout sur son passage avec des guitares agressives et un son de basse ravageur ; celui de Londres construit un véritable mur du son psychédélique qui rend complètement fou.

Drahla

Faux Text

3//
Drahla aura sorti cette année deux 7" ayant chacun des qualités indéniables et départager les deux ne fut pas chose facile. À vrai dire, ils auraient tous les deux leur place dans un tel classement mais Faux Text - malgré qu'il n'y ait que deux titres - est plus intéressant parce que plus profond. La musicalité y est assez riche et il se termine avec une orchestration semi-bordélique très agréable.

Blacklisters

Dart EP

2//
Trois morceaux. Trois baffes. Blacklisters montre encore qu'il est l'un des meilleurs groupes de noise rock du moment. Il ne fait pas de fioriture, il trouve des mélodies catchys, enchaîne les riffs entraînant et démontre son savoir-faire. Mon seul regret est qu'il n'y en ait pas plus à se mettre sous la dent.

Beak>

(Merry X-Mas) Face The Future

1//
Le groupe de Bristol se classe donc deux fois dans ce classement même si ce morceau composé à des fins caritatives n'est disponible (actuellement ?) qu'en version numérique. En effet, "(Merry X-Mas) Face The Future" n'est trouvable que sur la page Bandcamp de Beak> et les bénéfices engendrés seront reversés à l'association National Elf Service and The Mental Elf. Une très bonne raison pour se laisser tenter d'autant plus que ce morceau est particulièrement efficace.

Commentaires