Top 2015 des albums

#10 // RAEIN - Perpetuum

Au mois d'avril, sans crier gare, le groupe de screamo italien Raein est arrivé avec un nouvel album qu'il a distribué gratuitement sur internetPerpetuum poursuit le virage entamé récemment par le groupe sur leur split avec Loma Prieta, quelque chose de plus calme aux premiers abords. Pourtant, il y a de la folie dans chaque composition. Le groupe aurait pu rester sur ses acquis mais préfère prendre des risques et se renouveler.

raein---perpetuum

#9 // HSY - Bask

Le groupe de Toronto a su me séduire avec son EP éponyme sorti il y a deux ans. Depuis, je t'ai souvent parlé de HSY parce qu'il s'agit d'un groupe qui me procure beaucoup de plaisir lorsque je l'écoute. C'est assez bizarre d'écrire cela parce que leur post-rock crade et saturé est des plus glauques.

hsy---bask

#8 // USA Nails - No Pressure

Tu veux du bruit ?! En voilà ! Les anglais de USA Nails proposent 11 pépites bruitistes au son de basse sourd et aux guitares cinglantes. Il y a une volonté de la part du groupe d'aller doit au but, du coup, chaque composition est rudement efficace. Ouais, ouais, c'est vraiment un très bon disque.

usa-nails---no-pressure

#7 // Haust - Bodies

Je vous avais déjà parlé de Haust ce groupe de post-punk fait par des black metalleux. Ou l'inverse. En fait, peu importe, Bodies est le disque le plus punk de l'année et c'est ça qui compte.

haust---bodies

#6 // Buzz Rodeo - Sports

Sur papier Buzz Rodeo à tout pour être rebutant. Entre le nom de groupe qui donne l'impression d'être un groupe de punk à roulette et venant de Stuttgart certainement la ville la plus tranquille du monde (dans l'imaginaire collectif en tout cas). Pourtant, dès l'écoute des premières notes de Sports, le charme agit de suite. L'album est un recueil de pépites noise comme il est si rare d'en entendre de nos jours. Très bonne surprise !

buzz-rodeo---sports

#5 // Health Problems - Ugly Man / Winners

Il y a quelques jours de ça, je ne connaissais pas Health Problems. Le trio de Seattle a pourtant sorti 2 albums cette année, tous les deux au mois d'août. À eux deux, on comptabilise 27 morceaux versatiles. Mais depuis que j'ai découvert les disques (merci Pertes et Fracas), je n'arrête pas d'écouter Ugly Man et Winners. Pour te donner un bref aperçu du style du groupe, je le qualifierai comme l'enfant noise rock de The Melvins. À découvrir d'urgence.

health-problems---ugly-man---winners

#4 // The Armed - Untitled

Untitled est certainement l'album que j'ai dû écouter le plus cette année. The Armed a su me choper les tripes et ne plus les lâcher Chaque morceau est un tube en puissance. Mais ce qui est le plus remarquable est la rythmique basse/batterie. Sans mauvais jeu de mots, les deux instruments mènent à la baguette les compositions. En plus, le disque est produit par Kurt Ballou ce qui est une garantie de bénéficier du bon gros son.

the-armed---untitled

#3 // Chelsea Wolfe - Abyss

Chelsea Wolfe est une artiste incroyable non seulement par sa voix mais aussi par sa manière de composer les chansons. Abyss possède 11 morceaux qui viendront confirmer ces propos. En plus, la pochette de l'album est merveilleuse. Je fonds à chaque écoute.

chelsea-wolfe---abyss

#2 // Jungbluth - Lovecult

Le trio allemand est revenu à la charge avec un second LP étonnant. Jungbluth s'éloigne d'avantage de ce qu'il faisait lorsque le groupe s'appelait Alpinist et nous offre un condensé de hardcore teigneux, énergique, rempli d'émotions et de p***n de moshparts. Lovecult confirme ce que je pensais du groupe depuis un moment et je l'écris sans honte, il s'agit d'un de mes groupes préférés.

jungbluth---lovecult

#1 // KEN mode - Success

Dès les premières notes, KEN mode marque la différence avec ce que les disques précédents. Success ne bénéficie pas seulement de l'excellente production de Steve Albini, en plus de ça, le groupe a concocté des morceaux incroyablement géniaux. Sans perdre son énergie caractéristique, le trio s'enfonce dans son aspect le plus noise pour notre plus grand bonheur.

ken-mode---success

Commentaires