Drive Blind - Be a Vegetable

Disque mythique de la scène noise rock française, il est aussi l'un des meilleurs dans sa catégorie avec une salve de morceaux entêtants et dévastateurs.

  • Label : Head Records

  • Sortie : 2016

  • Genre : Noise Rock

Au milieu des années 90, la scène "grunge" avait un peu tendance à éclipser tout ce qui se faisait à côté alors qu'il n'avait pas besoin d'aller à Seattle pour trouver le nouveau meilleur groupe du moment, il y avait un vivier en France et tout particulièrement dans le sud-ouest avec Sleeppers, Sloy, Tantrum, Diabologum et, bien évidemment, Drive Blind. Tant de groupes qui ont marqué la scène indépendante française - voire mondiale - mais qui n'avaient pas la même mise en avant par les journaux musicaux de l'époque que leurs équivalents américains. Pourtant, Be a Vegetable de Drive Blind est tout simplement l'un des meilleurs disques dans sa catégorie.

Le second disque du groupe alors toulousain est sorti en 1996 est la digestion intelligente de tout le mouvement indie rock et noise rock qui avait envahi le Monde après le succès de Nirvana. Drive Blind a clairement écouté Smashing Pumpkins, Tad, Mudhoney et Sonic Youth mais le groupe français n'essaie pas de les imiter, il joue la musique qu'il aime avec ses tripes, trouve ses propres gimmicks (dont certains qu'on retrouvera dans Tantrum le side-projet de Pierre chanteur/guitariste de Drive Blind).

Il s'agit du deuxième album du groupe mais le premier avec Nicolas Gromoff à la batterie et Karine Auzier à la basse et au chant. Ce changement est notable puisque le groupe passe de deux à trois voix et la touche féminine apporte grandement aux compositions notamment parce que les voix de la bassiste et de Rémi Saoult se marient très bien ensemble. Cela donne des morceaux inoubliables comme "Fear" ou "One Reason to Smile". La rythmique est aussi gagnante par rapport au précédent disque avec une frappe plus épileptique et un son de basse plus rond, le titre "Fiasco" - morceau prototype de ce qu'adviendra Tantrum - repose énormément sur ce combo dévastateur.

Enregistré au studio Forces Motrices de Genève, le son de David Weber met en valeur tout cela avec élégance. Il arrive à capter toute la force du groupe et de chaque composition, créant des ponts évidents entre chaque morceau.

Le label de Montpellier, Head Records, a décidé de rééditer le disque pour les 20 ans du groupe et a fait appel à Weber pour le remaster, intégrant par la même occasion le morceau (très Sonic Youth) "Wrecking", sorti à l'époque en B-Side à "Vegetable Vendetta" (excellent morceau ceci dit en passant). Ainsi le disque a eu le droit à sa sortie en vinyle qui fait du bien à nos platines. Parce que, oui, une bonne dose de Be a Vegetable est absolument nécessaire pour le bien-être de la platine d'un fan de noise rock, c'est une prescription quasi obligatoire.

Commentaires