Will Haven - Muerte

Je suis mitigé. Les morceaux clippés extraits de ce nouvel album de Will Haven, Muerte, m'avaient bien chauffé. D'ailleurs, je reconnais de suite la qualité des compositions assumant de plus en plus leur côté sludge tout en conservant la spécificité de la formation. C'est donc à la fois lent et lourd tout en ayant une rythmique tribale et un chant hurlé venant plutôt flirté avec le screamo, le tout agrémenté de nappes de synthé pour l'ambiance. Le mélange fonctionne donc toujours aussi bien.

Mais, j'avoue avoir beaucoup de mal avec la production du disque. Tout d'abord, la batterie sonne comme un jouet : impossible d'entendre les cymbales sur la plupart des morceaux, sur d'autres, on dirait un grésillement agaçant ("43"). La basse, elle, paraît inexistante. Alors que quand j'écoute "The Son", je me demande pourquoi tout le disque ne sonne pas de la sorte ; ce morceau a trouvé un équilibre certain mais pas le reste.

C'est d'autant plus d'hommage que l'album est bon. Très clairement, nous ne sommes pas au même niveau que El Diablo, WHVN ou Carpe Diem, le groupe ne se remettant plus en question après avoir trouvé sa voie, mais il s'affirme et se conforte dans cette direction sans non plus rester sur ses lauriers. Ce n'est donc pas un reproche d'autant plus que cette certitude se ressent sur le disque donnant encore plus d'impact aux compositions. Du coup, dommage que les choix de production desservent le disque.

Commentaires