Warpaint - Warpaint

Je trouve toujours marrant d'accueillir et d'écouter un disque aussi déprimant que ce second album de Warpaint avec autant de joie. Oui, parce qu'à chaque écoute j'ai un rictus qui se dessine sur mes lèvres. Phénomène certainement dû au plaisir d'écouter un aussi bon album.

Sans dire que je n'y croyais pas, on va dire que le disque du quatuor de demoiselles n'était au top de ma liste de disques attendus. Peut-être à cause du premier single, "Love Is To Die" - bien que très bon, un peu trop mielleux. Au final très peu représentatif du disque. En effet, on est plutôt dans la mélodie subtile que dans les démonstrations d'écrire de refrains ravageurs. Pourtant ce premier single fait partie intégrante du tableau musical que peignent les demoiselles. Eh oui ! Pour ceux qui ne le savent pas, Warpaint est un groupe composé de 4 femmes mais à part si on enlevé les envolées de chœurs qui se croisent et qui s'emmêle cela ne définit guère l'approche musical du groupe. C'est un peu la "théorie du genre" appliquée à la musique.

Comme je l'écrivais plus haut, Warpaint est une oeuvre cohérente malgré les différentes ambiances des morceaux. On passe de la chanson trip-hop "Biggy" au déhanchant "Disco//Very" ou du rock doux-amer "Feeling Alright" au très Electrelane "Keep It Healthy". Je ne sais pas si c'est l'enchaînement des morceaux ou l'ambiance globale du disque qui donne cette alchimie mais c'est un point très réussi. Tout comme l'abus d'utilisation de chœurs, de canons et d'overdub sur les voix. Cela donne un côté flottant aux morceaux très agréable.

Malgré le "grand" nombre d'années qui séparé ce disque à The Fool, Warpaint s'impose. Et puis voir aussi que le groupe a pu aussi trouver un line-up stable (et efficace) c'est assez plaisant surtout qu'après les avoir vu en concert, tu vois cette cohérence de groupe et tu te dis que ce sont les amies idéales. Bref, un super album pour un super groupe.

Commentaires