The Beatles - A Hard Day's Night

C'est donc en 1964 que la Brit-Pop naît. Jusque-là, la pop britannique était cloîtrée chez elle mais, grâce au troisième album studio de The Beatles, A Hard Day's Night, elle commence à s'exporter. Il faut dire que c'est le premier disque du quatuor qui ne sonne comme une copie inspirée du rock américain. Même si on ressent beaucoup l'influence, la spécificité du groupe commence à se sentir à travers ses compositions. Il est donc normal qu'avec la notoriété grandissante du groupe de Liverpool et sa musique qui commence à se différencier que certains groupes comme The Kinks ou The Animals de se faire connaître hors du Royaume-Uni.

A Hard Day's Night, c'est aussi un film, le premier avec les Beatles et la Face A du disque en est la bande-originale. Il s'agit d'une comédie mettant en scène les Beatles. Pour indiquer le niveau, Quatre Garçons dans le Vent (son titre français) deviendra la référence de Les Charlots au début de leur carrière.

Entre les tournées, les plateaux de télévision qu'ils squattent et, maintenant, le cinéma*, le groupe ne passe pas plus de temps en studio mais doit tout de même sortir de nouveaux disques afin de continuer d'entretenir le succès. Il s'agit du troisième disque du groupe en dix-huit mois. Pourtant, même si John Lennon et Paul McCartney écrivent sur commande, le duo compose tous les morceaux du disque. Il s'agit de ce fait du premier de leur disque sans reprise ce qui contribue à ce que j'expliquais plus haut, à savoir que le disque gagne en personnalité. Le groupe expérimente également différentes choses : George Harrison joue avec une guitare 12 cordes, il y a des sonorités différentes comme sur l'introduction de "And I Loved Her", la frappe sourde ponctuant la rythmique sur "I'm Happy Just To Dance With You", l'harmonie vocale sur "Can't Buy Me Love" ou le clavier du pont de "Any Time At All".

D'une manière plus globale, ce troisième album est très clairement bien meilleur que les précédents parce que plus cohérent. Et puis, il y a "Things We Said Today", morceau par lequel Lennon et McCartney prennent un virage plus pop que rock'n roll proposant aussi une montée en puissance avant de casser la structure pré-établie du morceau lors du refrain. Rien que ce morceau est un exemple même en terme de composition et démontre que le groupe anglais ne fait pas un ersatz de rock américain.


* John Lennon écrit également des livres en plus de tout ça.

Commentaires