Health Problems - Ugly Man

Été 2015, le trio de Seattle Health Problems sort pas moins de 2 LP rassemblant en tout 28 morceaux de composition bruitistes et crades. Chaque disque représente une des faces de la même pièce. Si Winners représente la partie la plus rock, Ugly Man est celle la plus noise. Pourtant les deux disques arrivent à coexister sans jamais se contredire ni trahir la couleur musicale du groupe.

Le groupe de Seattle se place naturellement comme héritier de la scène grunge du début des années 90. J'avoue, c'est complètement cliché d'associer ce mouvement à un groupe venant de la capitale de l'Etat de Washington mais, il est difficile de ne pas penser à Tad, Nirvana ou Green River. Cela ne veut pas dire que Health Problems n'a pas sa personnalité et qu'il suit bêtement le train. Bien au contraire, en écoutant sa discographie, il est possible d'en comprendre les affinités, de reconnaître les gimmicks.

D'autant plus que Ugly Man est d'avantage brut et sauvage que les références du grunge jouant avec la répétition de riffs, enroulant les mélodies dans une crasse sonore. Le groupe ne se limite pas non plus à une seule structure, multipliant les cordes à son arc tout le long de l'album. Avec 16 morceaux, Health Problems a même le temps de compléter son jeu et, surtout, à nous procurer du plaisir.

Finalement, l'album est très court. Le trio ne prend pas de détour, rentre directement dans le tas grâce à ses morceaux compacts même si le disque respire par moments avec des morceaux plus posés. En tout cas, l'énergie déployée est très appréciable avec une guitare légèrement en arrière jouant inlassablement des riffs tendus, la basse gonflée à bloc au son crade qui mène une rythmique nerveuse, et la voix qui accompagne tout ça dans des registres très différents. C'est cradingue, rock, garage par moments, bruyant et terriblement bon.

Commentaires