Heads. - Collider

Heads. est un trio allemand qui nous avait proposé en 2015 un 6 titres d'une qualité remarquable ; un disque de noise rock puissant et incisif. Sa passion pour les mélodies lentes qui avancent tel un bulldozer déblayant tout sur son passage en avait fait l'un des meilleurs espoirs du genre. Forcément, Collider, son premier LP, était attendu de pied ferme.

Je ne vais pas tourner autour du pot : le groupe ne déçoit pas  pourtant, il tape là où on ne l'attendait pas.

Si avec son premier disque présentait du noise rock sludgy et heavy, avec Collider, le trio met en avant son autre force : des mélodies mélancoliques et lancinantes qui apportent du relief et une certaine élégance à cette démonstration de puissance qui a fait ses preuves il y a 3 ans. Ainsi, la musique prend aux tripes immédiatement sur des titres comme "Last Gasp Shout" ou "At The Coast" alors que les compositions de la galette sont plus sophistiquées qu'avant. Heads. trouve ainsi la formule afin d'éviter qu'elles soient inaccessibles tout en restant percutantes sans pour autant être simplistes.

Si le disque a été composé sur deux années, il est pourtant d'une cohérence remarquable malgré les changements d'influence. En effet, on passe du shoegazing à des morceaux heavy en passant par "Smile" aux relents de Soundgarden (aidé par la voix de Kevin Whitley de Cherubs sur le refrain). Par moments, on est emporté par la tension du noise rock, par d'autres, ce sont des mélodies cold wave qui nous bercent. Mais, quoiqu'il arrive, cela ne détonne jamais. Ceci est possible notamment grâce à la production de Magnus Lindberg qui harmonise le tout en mettant en avant autant les instruments que la voix que le silence. D'ailleurs, rarement un silence aura été marquant sur un disque comme le prouve "Youth" le morceau final qui se tait avant de reprendre de plus fort et d'être ponctué par une véritable orgie musicale ou une scène apocalyptique au choix.

Collider est en somme d'une générosité folle, une bombe musicale qui fait des ravages grâce à ses mélodies percutantes, la puissance qui se dégage des compositions et des divers artifices embellissant le tout. Le disque me met sur les rotules à chaque instant. Voilà que moi qui pensait simplement apprécier cet album, je me retrouve à aimer cet album d'un amour fou et franc.

Commentaires