Ghost Friends - Ghost Friends

Je vais te faire rentrer dans l'intimité du site quelques instants afin de t'expliquer comment je suis parvenu à "déterrer" la critique de l'album éponyme de Ghost Friends. C'est très très simple : malgré le nombre assez peu élevé de critiques publiées sur le site, j'ai l'intention d'en écrire et je prépare les brouillons comme certains collent un post-it sur leur écran. Là, je commence à cumuler les critiques non-publiées donc j'ai décidé de faire le tri.

Du coup, c'est en réécoutant l'album de éponyme de Ghost Friends que je me suis rappelé pourquoi j'avais créé à l'époque le brouillon de la critique que tu découvres aujourd'hui dès les première notes de "Out of Sight, Out of Mind", morceau ouvrant l'album. Très clairement, le groupe de Caen a une place bien méritée sur ce site tellement il sent bon l'indie rock des 90's avec ses mélodies accrocheuses, sa prod bourdonnante et cette rythmique basse/batterie millimétrée.

Ce n'est pas pour autant que Ghost Friends offre une musique datée. D'ailleurs, il ne sonne pas non plus comme un ersatz de la vague de groupes alternatifs de l'époque. Non, le groupe a sa manière de composer, sa cohérence, ses codes qu'il respecte tout le long. Du coup, c'est appréciable de ce rendre compte que 20 ans après cette vague de rock crasseux, il est possible d'apprécier des choses nouvelles sans à avoir comparé sans arrêt aux références d'antan.

Commentaires