Easy Prey - Teeth

Quand tu apprécies fortement un genre musical - prenons comme exemple le noise rock, ce que tu attends d'un disque qui s'inscrit dans cette veine n'est pas forcément l'originalité. À vrai dire, tu t'attends à y trouver des gimmicks, des structures connues, des schémas que tu t'es approprié avec le temps afin de te réfugier dans une zone de confort. Ce n'est pas négatif, loin de là, j'appellerais ça volontiers du cocooning musical.

Et, justement, en terme de cocooning musical, Easy Prey fait très fort en faisant de son premier LP Teeth un disque qui met à l'aise immédiatement le fan de noise rock que je suis. Je me sens très bien après chaque écoute du disque.

Cela ne veut pas dire que ce n'est pas original ou pas intéressant pour autant. Le quatuor venu de Austin a son style qu'il tient tout le long des 8 titres de la cassette associant la structure du noise rock le plus heavy à des breaks empruntés au beatdown. Les riffs sont par conséquents incisifs et leur élan est coupé régulièrement par des invitations au moshpit.

Ce n'est donc pas étonnant de voir Easy Prey partager l'affiche de concerts avec whores. ou Bummer. Il partage avec ces groupes la même puissance, la même énergie et la même envie de dégommer tout sur son passage à coup de riffs enragés. Des titres comme "Teeth", "Stuck Out At Sea" et "Vultures" sont des tubes immédiats, "Non-Traditionnal" est un shot de plaisir qui laisse tout de même un goût de trop peu.

Avec Teeth, Easy Prey semble m'avoir aménagé un petit salon tout confort taillé pour moi. Tout est disposé comme j'aime sans pour autant me donner l'impression de déjà vu. C'est certainement pour toutes ces raisons que depuis ma découverte du disque, je l'écoute régulièrement.

Commentaires