dirk. - album

Je pense que le groupe belge dirk. propose avec son premier LP, sobrement intitulé album, la meilleure introduction de disque de l'année avec un riff ravageur et incisif, une rythmique métronomique percutante. On sent qu'un grand album va commencer.

Forcément, lorsque ce premier morceau "Gnome" finit par montrer sa vraie nature, on se sent un peu trahi mais, j'ai été interloqué. Est-ce qu'un groupe capable de pondre une telle introduction peut être autre chose qu'intéressant ? Je ne crois pas !

dirk. fait de l'indie rock trouvant son inspiration chez Pixies, Weezer et dans les grands groupes du genre des années 90. En soit, son introduction très noise n'est pas diamétralement opposée au reste de l'album et le groupe revient vers ce genre de délire instrumentaliste cassant la structure de leurs morceaux. Mais, finalement, au-delà du talent de composition et de la folie que résident dans certains morceaux, dirk. nous accroche avec des mélodies ravageuses et son efficacité imparable.

Les morceaux s'enchaînent, ne se ressemblent pas, et séduisent à chaque instant. Certains - à savoir "Sick'n Tired""Fuckedup" ou "Toothpick" - figurent déjà dans les morceaux que j'ai préféré écouté cette année.

En soit, dirk. est un groupe talentueux mais qui mériterait de s'affirmer un peu plus en se laissant emporter comme sur l'intro du premier morceau. Cela n'empêche qu'il s'agit d'un très bon disque détente et, après c'est ce que nous ne demandons guère plus d'un album.

Commentaires