Judge Dredd en musique

Depuis sa création en 1977 dans la revue 2000 A.D., Judge Dredd a été une grande source d'inspiration pour les musiciens. Bien entendu, le policier/juge/bourreau de Mega-City One et son univers ont bien évidemment inspiré le metal et le hard-rock mais pas que...

Pour ceux qui ne connaissent pas Judge Dredd, il s'agit de la création de John Wagner et Carlos Ezquerra qui vit le jour en 1977 dans les pages de la revue britannique 2000 A.D..

Tout se déroule dans le XXIIIème siècle, après plusieurs catastrophes nucléaires successives, sur la Terre qui n'est que désolation. L'air est irradié et invivable. Les gens vivent en surnombre dans d'énormes mégalopoles où le crime règne. En Amérique, la police devenue inefficace a été remplacée par un ordre nouveau : les Juges. Ils représentent la loi en concentrant  le législatif, le judiciaire et l'exécutif. En gros, ils sont policiers, juges, jurés et bourreaux. Le plus connu d'entre eux est Judge Joe Dredd qui fait appliquer la loi dans la mégalopole Mega-City One. Il aime rappeler aux malfrats : "I am the law !" ("je suis la loi" en VF). Ce leitmotiv est devenu  la phrase emblématique du personnage.

Judge Dredd est un comics drôle, très anglais dans l'approche, trash par moment, cynique tout le temps. Une véritable bande-dessinée punk et rock'n roll qui connait peu de limites.

Et Dredd a inspiré plus d'un musicien. Et commence notre tour des fans du fameux juges avec le groupe de metal américain Anthrax qui reprenne le leitmotiv du personnage en chanson : "I am the law".

C'est vrai que les riffs gras vont bien avec l'univers de Judge Dredd mais il n'inspira pas que des groupes de metal. Loin de là.

Le groupe pop The Fink Brothers a réalisé un album nommé Mutants In Mega-City One dont la pochette a été réalisée par Brian Bolland (Batman the Killing Joke). Derrière ce groupe improbable se cache en fait 2 membres du groupe de ska Madness.

The Fink Brothers

Le groupe de power-pop des années 80 The Screaming Blue Messiahs a aussi réalisé un morceau relatant les aventures de Judge Dredd dans le morceau "Mega-City One".

Le groupe de pop anglais Manic Street Preachers et celui de new wave Human League composèrent aussi des morceaux en hommage au personnage du comics.

Plus récemment, c'est Geoff Barrow, membre de Portishead et de Beak> et producteur reconnu, a créé un projet nommé Drokk. C'est sur du krautrock que Barrow et le compositeur Ben Salisbury rendent hommage à Mega-City One. Vous pouvez écouter ça en streaming sur le site de The Drone.

drokk

Cela n'est qu'un petit échantillon de comment Judge Dredd a pu influencer des compositeurs. Et on peut très bien imaginer que l'imagerie créée en 37 ans  a pu influencer bien d'autres artistes. D'un autre côté, cette imagerie est elle-même influencée par  la musique et le rock en particulier. On peut dire que c'est un échange de bons procédés, en quelque sorte.

Article aussi publié sur The MightyBlog.