Buildings - You Are Not One Of Us

Buildings a toujours été un groupe que j'ai trouvé sympathique, assez pour suivre son actualité et écouter sa discographie depuis que j'ai posé mes oreilles sur Melt Cry City, son LP de 2011. Le split sorti l'année dernière confirme tout l'intérêt qu'il faut prêter au groupe et, forcément, l'annonce d'un nouveau LP m'a réjoui.

Voilà que j'ai posé le cadre et tu comprendras que j'avais une certaine impatience de pouvoir écouter You Are Not One Of Us mais j'étais bien loin de m'imaginer la claque que j'ai prise. Et ce dès les premières notes de "Seperate by Numbers".

Buildings n'a jamais renié The Jesus Lizards comme influence principale. Ici, c'est encore plus vrai. Les morceaux ont des structures plus folles cassant la répétitivité qu'impose le genre. Mais, à cette sauce, le groupe de Minneapolis ajoute ses propres ingrédients, son savoir-faire et ses tripes : un gros son ronflant qui fait du bien aux oreilles, une rythmique basse/batterie millimétrée et puissante, des riffs de guitare intenses et pénétrants rappelant par moments Young Widows, et des mélodies ultra efficaces. La voix lancinante est aussi un atout de force, le chanteur crache son texte sans en faire trop, sans élever la voix artificiellement.

Plus j'écoute le disque, plus je suis conquis. Sérieusement, Buildings - que j'apprécie depuis un long moment maintenant - a bien évolué et crée la surprise. L'excellente surprise, même ! Il suffit d'écouter "Mouth Gift" qui était déjà écoutable sur le split 7" avec Hawks (écoutable ici) pour noter la différence. Et puis, il y a tout simplement des morceaux accrocheurs puissants comme "Palliative Care" qui débute avec le meilleur riff de basse de l'année, la première partie frénétique de "Mother Nature", l'intense "Smell The Pool", le tubesque "Who is it ?", et tous les autres finalement.

Je m’enflamme mais j'ai toutes les raisons du monde, You Are Not One Of Us est un disque marquant de 2017 et, j'en suis persuadé, deviendra incontournable par la suite.

  • Gijom Bildstein

    Le premier LP de Buildings n'est pas "Melt Cet City" mais "Melt Cry Sleep" et en fait c'est même le deuxième, le premier étant "Braille Animal".

    https://buildingsband.bandcamp.com/album/braille-animal

    • Merci d'avoir relevé la faute de frappe/coquille (j'en fais régulièrement :P).

      J'avoue ne jamais avoir entendu parlé de cet LP de Buildings. Merci pour l'info.