Young Widows - In And Out Of Youth And Lightness

Ce qui m'a entre autre poussé à créer Noisy Tapes, c'est cet album ; pour dire tout le bien que je pense de In And Out Of Youth And Lightness. Oui ! Moi j'aime cet album. J'avoue - et ça serait mentir de dire le contraire - le disque a ses défauts. Pourtant, je l'ai écouté de nombreuses fois et il m'a emporté à chaque instant. Et, il le fait encore en ce moment même où j'écris ces mots.

C'est vrai qu'après l'excellent Old Wounds, on s'attendait à ce que Young Widows nous sorte la suite logique : un truc noise catchy héritage de The Jesus Lizard. Mais le groupe a opté pour une toute autre direction. Moins évidente aux premiers abords et surtout plus torturé voire intimiste.

Ce qui vient surtout gâcher la réussite de l'album, je trouve, c'est la production. Ou plutôt certains choix de production. Parce qu'elle est techniquement très réussie. Mais, c'est vrai que sur un morceau comme "White Golden Rings" on aurait bien voulu que la frappe de cymbales soit moins compressée, plus légère, plus clinquante et plus agressive pour créer les envolées qui manquent terriblement à l'album. Pourtant elles existent là mais le mixe est tellement monocorde que ça gâche cet aspect.

Mais à côté de ça, les morceaux ont une ambiance terrible ; c'est sombre, intime et beau à la fois. La fin de "Young Rivers" ou celle de "Lean On The Ghost" sont entêtantes et magnifiques. Et puis l'intro de "In And Out Of Lightness" qui est simple et envoûtante. J'aime présenter cet album comme le chaînon manquant entre Neurosis et Depeche Mode. C'est quelque peu exagéré puisque musicalement ce n'est ni du sludge ni de la pop mais, l'ambiance me rappelle le meilleur des deux groupes.

Voilà, moi, j'aime In And Out Of Youth And Lightness et j'ai toujours la même estime pour Young Widows. Je reconnais leur patte, j'aime l'ambiance que dégage les morceaux, j'aime les guitares, les voix - même si celle de Nick Thieneman en lead manque terriblement. Peut-être que je ne t'ai pas convaincu à réécouter cet album mais moi je me suis fait un plaisir énorme à le réécouter.