Welldone Dumboyz - Taol

Parfois le contenant est aussi important que le contenu. En tout cas, c'est ce que je crois. Avoir un joli objet entre les mains ne change en rien la musique mais ça fait plaisir. Ça rappelle pourquoi on ne passe pas forcément "tout numérique". Et, parfois, il en faut peu pour faire plaisir. Prenons ce Taol, par exemple. Tout est fait à la main. Un simple carton plié en deux et attaché par un petit cordon orange. Sérieusement, je l'ai ouvert tel un écrin. Cela m'avait égayé ma journée.*

Mais ce dernier album des Welldone Dumboyz ne s'arrête pas à son emballage et je vais bien sûr parler un peu musiques. Oui avec un "S" parce que pour toi qui n'a peut-être jamais écouté les Welldone Dumboyz, tu dois savoir que, un, tu as tort de ne pas l'avoir fait et que, deux, leurs morceaux sont complètement schizophrènes. Attention, cela ne veut pas dire qu'on tombe dans l’expérimental. Bien au contraire ! Le groupe a une ligne directrice forte présentant des morceaux avec la logique qu'ils s'imposent. En fait, c'est comme si les compositions étaient habitées par des diablotins qui sortaient tour à tour de leur boîte frappant le précédent sur le crâne pour le faire rentrer de force. À certains moment, on a l'impression que même les instruments viennent de différents mondes musicaux s'unissant le temps d'un morceau. La guitare très 90's aux nombreux effets et larsens dissonants, la batterie très metal dans son approche toujours claquante et lourde, quant à la basse, elle, a un groove incessant faisant rebondir chaque note allégeant presque le tout.

L'ombre des Melvins est là mais sans être omniprésente. Ce côté logique dans l'illogique est LA marque de fabrique du groupe de Buzz Osborne. Mais Welldone Dumboyz n'est pas une copie, ils ont leur son et leur approche musicale. Bien qu'on passe du rock'n roll metalleux de "The Age Of Losers" au presque sludge "Sleepy Joe", bien qu'il a des tubes immédiats comme "Put Us In A Box", Taol est cohérent de bout en bout. En plus, je suis particulièrement fan du son du disque qui laisse sa place à chaque instrument et qui sied à merveille aux compositions agressives du groupe.

Le groupe a beaucoup de charme et arrive aussi à séduire avec la folie omniprésente dans les voix. Toute cette énergie et sincérité qui en dégage est un atout majeur pour faire passer à l'auditeur un très bon moment le long de ses 6 titres... Ce qui est malheureusement trop court.

N'empêche qu'en réfléchissant bien, j'ai ouvert le packaging comme un écrin mais c'est peut-être parce Taol s'avère être un véritable bijou musical. Bien joué, les garçons stupides !

* Je passerai les raleries que je sors lorsque je dois ranger le disque.

Commentaires

  • Toto Mandrak

    Salut les Very Well Doux Boys!

    C' est si bon de se prendre une fessée depuis l' autre bout de la Pachamama!

    Ecouter la bête immonde qui gronde des tréfonds du monde!

    Guérison shamanique de ces sensations anatomiques et chimiques qui nous coupent la chiques!

    Merci les copains, vous faites ça tellement bien!!

    Mandrak le Troubadour Mélomaniac:)

  • geshe noma

    Aaah ! enfin un groupe français avec une vraie personnalité,
    welldone !