Converge - All We Love We Leave Behind

Ah ! Et bien voici ma première chronique pour le site. Voilà du coup, je vais raconter ma vie... ou pas... Même si Converge fait partie de ma vie. Comme de nombreux coreux, punk, metalleux ou je ne sais quoi, Jane Doe a été une révélation. Violence, technique, mélodie et efficacité. Le problème avec ces disques "révélations" - qu'ils t'ouvrent la voie vers un style musical ou te permettent de découvrir un groupe - c'est qu'ils finissent toujours par devenir la base de comparaisons. Exemple ! You Fail Me ? "Ah il est terrible cet album bon c'est un peu un ressassé de Jane Doe en légèrement moins bien mais, sinon, c'est terrible". No Heroes ? "Ah ! Clairement moins bien que Jane Doe, mais il y a des morceaux vachement bien". Au final, on rentre dans un jeu pipé où l'album référant est forcément déclaré grand gagnant. À tel point, que même avant d'avoir acheté le dernier disque on est auto-convaincu qu'il sera moins bien. Il y a cette lueur d'espoir mais une fois sur la platine tu finis encore et toujours à placer ce "c'est moins bien". Par exemple, Axe To Fall ! Tu mets la face A, puis la B et tu finis par dire : "bel acte de bravoure mais ils ne me feront jamais aussi bien que Jane Doe". Et tu n'écoutes plus jamais le disque... Par contre, tu peux te la péter en société parce que tu as tous les disques de Converge chez toi.

Tout ça pour dire que si on commence à comparer All We Love We Leave Behind aux anciens disques de Converge, l'objectivité ne sera peut-être pas de mise. Et puis, il y a-t-il vraiment à comparer ? Le style de Converge est reconnaissable mais il a évolué depuis. Moins chaotique, plus mélodique*, plus metal par moments, plus personnel et plus mature par d'autres. Et du coup, il faudrait peut-être mieux regarder l'œuvre de Converge dans la global que de tenter de différencier chaque album. Il ne s'agit pas là d'un groupe qui tente de renouer avec un succès passé perdu. Non ! Converge va de l'avant et dévaste tout. Voilà ! C'est dit. Cet album est un bulldozer qui justement nous arrive à faire oublier Jane Doe le temps de son écoute. Pas qu'il soit mieux - ou moins bien, c'est que All We Love We Leave Behind nous rappelle pourquoi on aime Converge.

Le groupe ose des choses ouvrant leur album avec un morceau plus "posé" ("Aimless Arrow") que dans leur habitude avant de nous offrir un morceau dans leur registre habituel mais d'une efficacité indéniable ("Trespasses" mais aussi "Tender Abuse" ou "Sparrow's Fall"). Puis, même si c'est involontaire, Converge nous rappelle constamment qu'on a à faire aux maîtres incontestés du hardcore metal : entre les blasts de batterie millimétrés, les voix et les back-vocals toujours bien placés et les riffs de guitares de plus en plus complexes mais tellement bons ("Sadness Come Home"). Et puis il y a des morceaux d'anthologie mais plus calmes comme "A Glacial Place" ou l'excellent "Coral Blue".

Bref. Vous l'aurez compris cet album, je l'aime je le chérie. Quoi ?! Est-ce qu'il est mieux que Jane Doe ?! Bah bien sûr que non ! Mais, ça n'empêche que All We Love We Leave Behind est un album mortel.

* ça ne veut pas dire qu'ils font de la variété, juste que la mélodie est plus perceptible à l'oreille.

Commentaires