Deftones - Saturday Night Wrist

Saturday Night Wrist est l'album de Deftones qui se démarque le plus musicalement de sa discographie. Suite aux mauvaises ventes de Deftones, Maverick Records avait demandé au groupe de retourner en studio. Tout comme sur White Pony et l'album éponyme, la composition s'est faite dans la douleur. Même encore plus. Le groupe (surtout Chino Moreno et Stephen Carpenter) n'arrivait à se mettre d'accord sur rien. À tel point que même le choix du producteur qui devait remplacer Terry Date a été un choix difficile.

Mais ce qui rend si particulier cet album, c'est qu'il ne s'agit pas tant d'un disque de Deftones mais celui d'un homme qui tente de se soigner de ses addictions, de sauver son couple et son groupe. Chino Moreno s'impose sur chaque composition, elles sont à son image et les autres se font plus discrets. Même la rythmique de Chi Cheng et de Abe Cunningham est méconnaissable par moment.

Bien sûr, il y a des morceaux qui sont représentatifs du groupe notamment "Kimdracula" qui semble être la ligne directrice que le groupe empruntera par la suite. Je peux citer également "Riviere" ou "Hole in the Sky". Mais, il y a des morceaux plus surprenants comme "Drive" ou "Rose Cellphone" ou l'instrumental "U,U,D,D,L,R,L,R,A,B...".

Ainsi, au fil des 13 chansons qui composent l'album, les ambiances diffèrent ainsi que les styles mais en suivant une ligne directrice. L'album passe de l'optimisme candide à mes morceaux plus sombres. Mais tout ça avec un certain naturel tout comme l'adaptation des morceaux au registre du groupe de Sacramento.

J'avais appelé White Pony le Ok Computer de Deftones,en suivant ce principe, Saturday Night Wrist en est le Kid A et, à l'instar de celui de Radiohead, cet album nécessite plusieurs écoutes avant de l'apprécier à sa juste valeur.

  • Hororo

    Je n'ecoute jamais cet album pour une raison un peu bete: je deteste Serj Tankian. Or, comme il est en featuring sur un morceau et que j'ecoute des disques toujours du debut a la fin je ne lance jamais celui la a cause d'un seul morceau...

    • Je peux comprendre mais c'est un peu bête dans ce cas-ci. Son featuring est... très discret. Déjà la production n'aide pas à reconnaître sa voix et il chante 2 phrases 😉 A tel point que j'ai même pas jugé nécessaire d'en parler...

      • Hororo

        Je sais, je sais, mais je hais System of a Down et sa voix.